Charte éthique de Brin de Paille

Ethique permaculturelle. Les trois principes éthiques de la permaculture – prendre soin de la Terre, prendre soin de l’Humain, créer l’abondance dans le but de la partager équitablement – représentent […]

Tags:  

Del.icio.us
Facebook
TweetThis
Digg
StumbleUpon



Copyright © Brin de paille [Charte éthique de Brin de Paille], All Right Reserved. 2018.

Le jardin Pouplier réouvre ses portes le 19 mai !

Le printemps est là, le jardin Pouplier se métamorphose !

19 mai Porte ouverte jardin Pouplier_low

Nous recherchons activement des âmes bienveillantes et disponibles afin de nous aider, le jour même, au bon déroulement de l’évènement. Toute aide bénévole est la bienvenue : entre 11h-15h (préparation) ou entre 15-19h (accompagnement et clôture des portes ouvertes), ou tout autre créneau en fonction de vos disponibilités. Envoyez-nous un petit mail afin de nous avertir : contact@lesensdelhumus.org

 

Nous vous espérons nombreux·ses pour cet événement !

Atelier de jardinage le 23 mai : le compagnonnage au potager

Atelier Jardin Pouplier mai-page-001

Atelier fabrique ton masque-casque en forme de fruit

Ce dimanche 6 mai ainsi que le 13 mai l’atelier Pouplier est ouvert pour fabriquer des masques casque en forme de fruit ! Inscription nécessaire au numéro ci-dessous :
Le prochain atelier philo-modelage se déroulera le 2 juin, inscription nécessaire auprès de Marie :

IMG_1546

Le jardin solidaire en formation de restauration des murs à Pêches !

 

Du 16 au 20 avril 2018, grâce à un chantier organisé par Rempart et l’association Murs à Pêches, douze participant·e·s ont bénéficié de la formation Les mains dans le plâtre, parmi lesquel·le·s six personnes du jardin solidaire. Cette formation vise à découvrir et à mettre en pratique les techniques de restauration traditionnelles des murs à Pêches, ainsi qu’à promouvoir les murs à pêches comme un territoire de réinsertion. En 2017, un des murs du jardin Pouplier avait d’ailleurs été restauré, également lors d’un chantier école organisé par Rempart et encadré par Charly et Loïc. La formation s’est déroulée au théâtre de Verdure, parcelle de la Girandole bientôt réouverte au public pour la saison estivale. Deux murs y ont été restaurés !

Le mardi, deux visites au programme :

Matin : visite du jardin des couleurs à Montreuil

Après-midi visite du potager du roi à Versailles

D’autres formations auront lieux les mois prochains, auxquelles participeront également d’autres membres du jardin solidaire. Grâce à cette formation et aux prochaines, le Sens de l’Humus espère monter en compétence afin de progressivement restaurer les autres murs du jardin Pouplier, et à notre tour, de diffuser ces précieux savoir-faire !

Bulletin groupe Normandie : de nombreuses initiatives et rencontres permacoles

bulletin-info-perma-normandie-3_1_jpegTags:   Del.icio.us Facebook TweetThis Digg StumbleUpon Comments:  0 (Zero), Be the first to leave a reply!You might be interested in this:    Bulletin Saisonnier n°2 – Association Perm’api, Aisne (02)  Les RNP […]

Tags:  

Del.icio.us
Facebook
TweetThis
Digg
StumbleUpon



Copyright © Brin de paille [Bulletin groupe Normandie : de nombreuses initiatives et rencontres permacoles], All Right Reserved. 2018.

Perma-jardiner sur une terrasse en altitude # 1

Depuis 2 ans j’habite en Savoie à 900m d’altitude, une maison avec une terrasse de 15m² environ.

Mon objectif

Me nourrir le plus possible avec cette petite surface.

Observations

Comme tout permaculteur j’ai observé pendant 1 an. Puis j’ai testé quelques cultures dans ce tout nouveau biotope. Mes cultures de pommes de terre épluchures notamment. Mais ce gros changement de climat & les problématiques à résoudre étaient nombreuses. J’ai donc beaucoup à apprendre.

Problématiques

  1. Très petite surface
  2. Pas de sol (ou presque)
  3. Climat de montagne- zone USDA 5b
  4. Couloir de vent froid récurrent
  5. Grande amplitude thermique
  6. Masque solaire au Sud-Est
  7. Très peu de moyens financiers
  8. Bordure maison sèche
  9. Maison très froide, pas de semis intérieur possible

Avantages

  1. Tout est sous les yeux
  2. Exposition Sud-Ouest
  3. Protection Nord par la maison
  4. Chaleur de la maison
  5. Fontaine à 50m
  6. Deux frênes en têtard font ombre au plus chaud de l’année
  7. Biodiversité intéressante autour.

 

J’aime me nourrir

J’ai listé ici tous les végétaux que j’aime manger

Pousse déjà dans ce hameau : courgette, carotte, chou cabus, ail, ciboule, myrtilles, framboises, fraises, de nombreuses Plantes Sauvages Comestibles

Poussent dans ce hameau, mais terrasse trop petite : noyer, noisetier,

Pourraient pousser, mais demandent des recherches : bananier, citronnier, asiminier (goût mangue), olivier, plaqueminier,

Je ne connais pas de solution mais j’adorerais : avocats,

Mes récoltes sur le territoire

  • Cette année j’ai découvert des tas de broyat à plusieurs endroits du territoire.
  • De nombreuses cagettes sont disponibles dans les magasins bio
  • Du carton à profusion issu du déménagement
  • Quelques palettes par-ci par-là

Tests année précédente

  • Mes semis d’ail des ours à partir des fleurs pollinisées près du tas de compost ont réussi.
  • Mes cultures d’épluchures de pommes de terre ont donné de petites récoltes.

Comment je me suis organisée

De naturel intuitive,  très observatrice avec un mental en forme de turbine, j’ai laissé ma nature œuvrer, lentement mais surement.

Ce troisième printemps démarrant, tardif mais chaud, il me fallait faire les choses en grand. Enfin tout est relatif, 15m², habituée à 800m², c’est ridicule en surface. Par contre, le défi est encore plus important. Va falloir penser beaucoup avant d’agir.

Design

Plan

J’ai donc fait le plan de la terrasse. Avec l’observation depuis 2 ans, je sais où se situe les zones : chaude, froide, sèche, à l’ombre au printemps, l’été, venteuse. Bref sur cette petite surface tous les micro-climats sont là. Je disposerai donc mes fruits & légumes en fonction de ces micro-climats.

Cagettes

Étant en location avec une terrasse, je n’allais pas créer une grosse installation en bois de palette, pour créer les bacs de culture. La cagette, grosse & solide s’est imposée comme une évidence. Reste à résoudre la problématique de la réserve d’eau. Les cagettes sont assez hautes, mais ne forme pas une masse suffisante de terre. Planter serré & couverture du sol s’impose. Par contre, je ne souhaite pas utiliser de plastique, pour les réserves d’eau par exemple. J’ai pensé à des plaques de métal repliées. Il me faut trouver de la tôle, mais où ?

Je vais créer un mur de cagettes en quinconce côté Ouest de la terrasse. Malgré leur poids une fois remplies, il faudra que je les attache entre elles pour qu’elles ne tombent pas. Par contre, il faudra une protection supplémentaire contre les vents froids qui soufflent souvent, la nuit notamment. Trouver des branchages fins & droits, pour les relier entre eux.

Suite au prochain épisode …

Si vous voulez une suite, likez, partagez autour de vous, c’est encourageant !

Vivre autrement, un laboratoire d’expérimentation

Depuis 2017,  je m’intéresse de près à ce qui se passe à Notre Dame Des Landes. Je savais comme beaucoup de monde que de nombreuses personnes occupaient une zone pour empêcher la construction d’un nouvel aéroport  à côté de Nantes. Ayant conscience que les aéroports, où qu’ils soient ne sont plus l’avenir de la planète, qu’il est nécessaire de construire un monde plus résilient, où les populations sont souveraines en matière d’alimentation, d’énergie & d’échange. J’étais en accord avec cette opposition, sans m’y investir, puisque j’ai fait le choix d’agir pour créer un monde en harmonie avec le vivant & la planète Terre.

J’ai découvert un aspect presque secret de ce qui se passe à Notre Dame Des Landes, le laboratoire d’expérimentation de cette vie autrement. Nous sommes en Avril 2018, l’aéroport a été officiellement abandonné le 17 janvier, les ZAUTORITéS ont remis en service une départementale qui traversent cette zone de 1.600 ha. Puis, depuis le mois d’Avril, une fois qu’ils avaient bien déblayé les voies d’accès, ont commencé à expulser certaines personnes pour détruire systématiquement tous les bâtiments & maisons. Que ce soient des hangars agricoles déclarés ou des maisons en bois-terre-paille autonomes, des lieux de vie collectif.

A côté de ça, depuis février des négociations, que l’on pourrait qualifier de leurre, ont été entamées. D’une part, l’entente faite avec des botanistes sur le respect de la biodiversité le long de la départementale a été complètement bafouée. D’autre part, les négociations entamées entre les ZAUTORITéS  & les zadistes, sont encore en pleine échange & la ZAD est envahie par 2.500 CRS armés & accompagnés de pelleteuses. Les TV nationales relaient les propos stigmatisants toute personne habitant la ZAD comme des terroristes qui veulent  détruire, voler & profiter de l’état.

Comme ce n’est pas du tout ce que j’ai découvert j’avais doublement envie de vous montrer ce que j’ai découvert à travers de nombreuses vidéos. Dire ce qui est caché par les ZAUTORITéS & vous montrer la richesse de la vie qui s’est organisée à Notre Dame Des Landes.

Et si vous avez des doutes sur la volonté des Zadistes de créer un monde intégré à notre société voici deux vidéos qui confirment cette volonté. La première est même tourné par l’AFP.

 

Formation au potager naturel 12 et 13 mai

Cette session est maintenant complète, nous vous tiendrons informés pour la prochaine. formation Yann 12 13 maiLe succès et la richesse de cette formation nous encourage à la reproposer !

Formation au potager naturel sur 2 jours à Montreuil.

Un jardin sans travail du sol, sans engrais, et sans biocides.

Proposé par Yann Lopez, maraîcher en Haute Vienne.
La ferme de Yann  est située prés de Limoges, et a la particularité d’être en agriculture naturelle : aucun travail du sol (vraiment AUCUN), sans fertilisation, aucun produit (pas même un purin d’ortie), aucun biocide, avec une rotation de couverts végétaux (ou engrais vert); ce qui permet d’avoir un sol toujours couvert et jamais travaillé.
La vente des légumes se fait en AMAP où il founit 30 paniers hebdomadaires. Le maraîchage est certifié AB, n’utilise aucun hybride, et une soixantaine de légumes différents (150 variétés) sont présents dans son jardin.
https://leversdeterreetsonorchestre.jimdo.com/
Le but de cette formation est de rendre le jardinier amateur autonome dans sa conception d’un potager naturel et dans sa pratique… mais aussi de porter un regard nouveau sur notre rapport à la nature et à l’alimentation.
La formation s’adresse à un public amateur ou averti.

Au programme:

  • Revoir les bases de l’agronomie en sol non travaillé et travaillé,
  • Revoir tout le vocabulaire et tout ce qu’il y a derrière: qu’est ce que l’humus, le compost, les bactéries, les champignons, la matière organique, la fertilité, le ver de terre, la permaculture, le label bio…etc
  • Le cycle du carbone, de l’azote
  • revoir l’histoire de l’agriculture sous un autre angle
  • le C/N
  • Planifier la fertilité et la fertilisation
  • qu’est ce que l’agriculture naturelle
  • Les couverts végétaux : les différentes espèces, savoir définir ses objectifs, faire son mélange et gérer du semi à la destruction
  • la gestion de l’enherbement
  • la gestion des ravageurs
  • les plantes bio indicatrices
  • Itinéraire technique de différentes cultures en sol non travaillé
  • Planifier les rotations
  • Comment démarrer sur un sol travaillé ou non travaillé
De 9h à 17h, pause le midi sous forme d’auberge espagnole
Jour 1 Matin: Les bases de l’agronomie
Jour 2 Après Midi: De la théorie à la conception d’un jardin naturel
Jour 2 Matin: Les couverts végétaux, la solution pour un jardin toujours couvert et jamais travaillé
Jour 2 Après midi: Des légumes au Jardin

 

Yann ainsi que l’association Le Sens de l’Humus souhaite que cette formation soit accessible à tous, nous pratiquons donc le prix libre et conscient.
La participation conseillée est de 60€ pour le week end, soit 30€ la journée. Les personnes qui peuvent et souhaitent mettre plus sont les bienvenues et remerciées car elles encouragent le partage des connaissances.
Attention, le nombre de places est limité. Réservations obligatoires auprès de evalavie1@gmail.com
La formation aura lieu à la Maison des murs à pêche, 89 rue pierre de Montreuil, 931000 Montreuil.

Bulletin Réfèrent Secteur Nord Est – Perm’api

Secteur Nord estBonjour à tous, En tant que nouveau référent Nord-Est pour Brin de Paille, je suis heureux de publier ce premier bulletin d’info ! Pour ceux qui ne le savent pas encore, […]

Tags:  

Del.icio.us
Facebook
TweetThis
Digg
StumbleUpon



Copyright © Brin de paille [Bulletin Réfèrent Secteur Nord Est - Perm'api], All Right Reserved. 2018.

Atelier semis de printemps le 18 avril au Jardin Pouplier!

Atelier Jardin Pouplier avril-page-001

Bulletin Saisonnier N° 10 – Association Perm’api Aisne (02)

logo perm'apiCorrespondant local du département de l’Aisne, je suis heureux de publier ce dixième bulletin saisonnier pour l’association Brin de Paille. Après une année très chargée et l’organisation des RNP en […]

Tags:  

Del.icio.us
Facebook
TweetThis
Digg
StumbleUpon



Copyright © Brin de paille [Bulletin Saisonnier N° 10 - Association Perm'api Aisne (02)], All Right Reserved. 2018.

Le jardin Pouplier ouvre ses portes le 7 avril !

07 avril Porte ouverte Jardin Pouplier

Programme détaillé : 

⁕ 14-17h ATELIER initiation au jardin d’Epicure (philo-modelage) par Delphes et Marie ;

⁕ 15h ATELIER pleine conscience inspiré du Kungdu-Yoga par Thibaut méditation (1er atelier capacité limitée à 10 personnes)

⁕ 16h ATELIER pleine conscience inspiré du Kungdu-Yoga par Thibaut : marche pleine conscience (2ème atelier capacité limitée à 10 personnes) ;

⁕ 17h ATELIER pleine conscience inspiré du Kungdu-Yoga par Thibaut : pleine conscience et modelage du corps (3ème atelier capacité limitée à 10 personnes) ;

⁕ 16h-18h CONCERT conte réalité basé sur une histoire vraie « Parfois les animaux domestiques écoutent la musique plus que nous » par Adama à la flûte Peule.

Et en continu : 

⁕ camion four à pains et à pizzas : réalisation et vente sur place, amenez vos garnitures afin de déguster vos productions ;

⁕ stand de jeux Ludobio par l’association Bio Consom’acteurs ;

⁕ stand de jeux découverte de SUPERMACULTURE par Dorian ;

⁕ exposition photo sur le jardin Pouplier de Julien ;

⁕ vente de graines du jardin : une trentaine de variétés de graines récoltées, séchées, triées, et mises en sachets sur place ;

⁕ buvette tout au long de l’après-midi.

Nous recherchons activement des âmes bienveillantes et disponibles afin de nous aider, le jour même, au bon déroulement de l’évènement. Toute aide bénévole est la bienvenue : entre 11h-15h (préparation) ou entre 15-19h (accompagnement et clôture des portes ouvertes), ou tout autre créneau en fonction de vos disponibilités. Envoyez-nous un petit mail afin de nous avertir : contact@lesensdelhumus.org

Nous vous espérons nombreux·ses pour cet évènement !

 

Le jardin Pouplier ouvre ses portes un samedi par mois, réservez d’ores et déjà vos prochains samedis après-midi pour les portes ouvertes :

– Samedi 19 mai entre 13h et 18h

– Samedi 9 juin entre 13h et 18h

– Samedi 7 juillet entre 13h et 18h

Et notez déjà également : la célèbre Fête de la Paresse se déroulera les 6 et 7 octobre !

 

Atelier des enfants de l’école Pouplier ce samedi !

unnamed

# 1 – L’effondrement ce qu’en disent les scientifiques

L’effondrement j’ose en parler

En février 2005, seule devant mon écran, je réalise notre vulnérabilité, la fragilité de notre société occidentale.

Seuls deux sites internet, APSO & Oleocene, parlaient d’un probable pic pétrolier l’année suivante. Même si cette première prédiction ne fut pas visible, elle fut le point de départ pour moi pour une autre vie. Treize ans après, beaucoup de choses ont changés, de nombreux mouvements sont nés. Des mouvements associant les jeunes & les plus anciens, des citadins ou pas, des personnes de tous les milieux. Pourtant, nous vivons toujours dans une société du toujours plus, nous entendons régulièrement parler des problèmes climatiques sans trop y croire, de la chute de la biodiversité sans se poser de question et le prix du pétrole même s’il augmente ne semble pas être affecté par cette rareté annoncée. Certes il y a moins de papillon mais aussi moins d’insectes sur les pare-brise. Bref 13 ans après, nous vivons toujours cette schizophrénie, nous avons entendu parler de ce que nous ne voulons pas savoir, et les gens autour de nous, à part dans certains milieux, osent à peine l’évoquer.

Ayant vécu cette annonce avec la peur panique de ne pas savoir comment nourrir mes enfants l’année suivante. Consciente que le petit potager d’été n’allait pas nous nourrir tout au long de l’année, après plusieurs semaines de panique intense, une quête d’une autre façon de se nourrir & de vivre s’est ancrée en moi. Apprendre à reconnaître les Plantes Sauvages Comestibles, la Permaculture m’a finalement rassuré sur la capacité des êtres humains à résoudre cette crise malgré son ampleur. Tous ces mouvements m’ont aussi permis de me rassurer sur notre capacité à vivre heureux sur cette planète.

Aujourd’hui cependant, tout est loin d’être résolu, les problèmes planétaires se sont amplifiés. Depuis 15 jours, j’ai découvert les travaux de Pablo Servigne, scientifique, auteur de livres sur ce sujet aux nombreuses implications. Certes le Pic Pétrolier est un aspect important, les perturbations climatiques en sont un autre, mais il y en a de nombreux autres qui s’imbriquent, eux-aussi, les uns dans les autres. La chute de la biodiversité dont nous dépendons aussi pour produire à manger.  Bref voici ce qu’il en dit à travers 3 vidéos retraçant les 3 livres qu’il a pu écrire depuis 2014.

Comment nourrir le monde si le système s’effondre ?

#Collapsologie #travaux scientifiques, #intuition, #émotions

2015 – Et si tout s’effondrait !

#Effondrement annoncé, #Les limites de la croissance, #Le Club de Rome, #effondrement en mosaïque (Cuba, Russie, Syrie, Grèce, Espagne, Chypre, Portugal), #effondrement par étapes (financier, économique, politique, social, culturel & écologique),

2017 – L’entraide l’autre loi de la jungle

#l’entraide facteur d’évolution

2018 – Regarder les chiffres en face & parler des émotions ressenties

 

Si j’ai enfin osé partager avec vous ces vidéos, qui m’ont de nouveau bouleversé, alors même que depuis toutes ces années je refusais de risquer de faire peur, tout en espérant que mes interlocuteurs se préparent à ces changement majeurs de la société. Même si c’est le cas, mais pas au niveau de la société globale où il est facile de nier la situation. Je me rends compte que je viens de vivre un nouveau choc en entendant ce chiffre incroyable, perte de 70% de la biodiversité sur la planète. Je savais que les changements auxquels nous devons faire face sont importants, aujourd’hui j’admets qu’ils sont énormes & urgents. Je viens de comprendre que cette étape est importante, c’est elle qui permet de prendre les bonnes décisions. Aussi j’ai envie de partager avec vous à quel point mon cœur & ma gorge se serrent devant ces nouvelles.

Depuis 2005, je pouvais rarement voir l’ampleur de la situation, évitant d’entendre les chiffres, de voir les conséquences les plus graves, vivant dans cette double vie. D’une part, je fais ce qui m’est possible pour avancer vers l’autonomie, tout en cherchant presque inconsciemment des signes m’indiquant que cela n’allait pas arriver, sans trop y croire puisque la situation s’aggrave et que les signes sur la biodiversité et le climat sont de plus en plus visibles. Si je vous parle de tout ça ce n’est pas pour parler de mon cas, il n’est pas plus intéressant que ce que vous vivez, c’est pour témoigner du fait qu’il reste compliqué, même si l’on est engagé personnellement et professionnellement dans ce changement avec la fervente certitude que le monde évolue, de vivre ce tiraillement, de ne pas pouvoir en parler avec ses proches & toutes les personnes qui nous entourent. Je sens en moi ce lourd fardeau que je garde souvent comme un secret, que tout le monde devrait connaître pour savoir comment agir pour son avenir. Qu’il est donc important d’en parler ensemble pour s’entraider et avancer dans ce projet de devenir autonome dans nos vies, de rendre notre lieu de vie autonome, d’apprendre à produire & récolter sa nourriture,  d’apprendre à se soigner par soi-même, et encore bien d’autre sujet de la décroissance volontaire & heureuse, pour un bel avenir pour nous-même entouré des voisins, amis & familles.

Pour aller plus loin

Maintenant que l’état des lieux a été évoqué, que peut-on faire ? Au delà des nécessaires échanges pour s’entraider, la Permaculture permet d’imaginer & mettre en œuvre des solutions adaptées à ces nouvelles données. Le rapport du Club de Rome, ou rapport Meadows, comme la Permaculture ont 40 ans. Pierre Rabhi a démarré sa transition il y a déjà 55 ans. Rien de nouveau en fait, mais beaucoup à faire.

Après quelques semaines où ce sujet est devenu une certitude : la baisse de l’accès à l’énergie, en tant qu’occidental nous n’aurons plus 400 esclaves comme les pharaons, … J’arrive à faire de meilleurs choix, je fais moins d’aller & retour entre un avenir idéalisé, … Pas meilleur, bons ou mauvais, mais des choix adaptés. Je me réfère à la vie avant le pétrole où il fallait une semaine pour aller de la Drôme à Paris. Nous avons des connaissances supplémentaires, des ressources sous forme …
Comme dit Pablo dans la 4e vidéo, en lisant le mail, je ressens le besoin de m’entourer de personnes qui savent, qui osent en parler & d’agir avec elles.

Pour imaginer un nouvel avenir adapté aux catastrophes majeures qui pourraient subvenir,  effondrement en mosaïque en cours, effondrement par étape, l’imaginaire & l’entraide sont d’immenses facteurs de réussite. Plusieurs vidéos existe sur la Permaculture à Cuba. Des visiteurs ont pu voir que le pays est devenu plus solidaire & plus bio !!!

Si vous avez lu l’article jusque-là, j’en suis heureuse. J’espère que tout ceci n’est pas trop difficile. Vous avez bien compris que je ne cherche pas à vous effrayer, je cherche à partager cette nouvelle pour nous permettre d’agir en amont, pour se préparer ensemble à cet avenir que nous ne connaissons pas. Mais qui ensemble nous permettra de faire face, le plus sereinement possible à des changements soudains. Et atténuer autant que chacun puisse le faire cette baisse, ces changements climatiques, ces pertes de biodiversité. En ce qui me concerne, je préfère savoir & anticiper. Apprendre à vivre autrement, à m’adapter. Ne pas regretter de ne pas avoir su. Faire dès aujourd’hui tout ce qui m’est possible de faire pour m’adapter. Car aujourd’hui je peux le faire par choix !

Alors bon courage & soyez fier.e de vous ! Je vous aime. Oui je vous aime d’avoir ce courage d’accueillir toutes ces émotions qui nous traversent à la lecture, à l’écoute de ces chiffres.

Bibliographie

  • L’entraide L’autre loi de la jungle, Pablo Servigne & Gauthier Chapelle, Éditions Les liens qui libèrent, 2017
  • Comment tout peut s’effondrer ? Petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentes, Pablo Servigne & Raphaël Stevens, Éditions du Seuil, 2015
  • Nourrir l’Europe en temps de crise, vers des systèmes alimentaires résilients, Pablo Servigne, Éditions Actes Sud, 2015
  • Les limites de la Croissance, dans un monde fini, Donatella & Dennis Meadows, Editions Rue de l’Echiquier, 2004
  • Ecopsychologie pratique & rituels pour la Terre, retrouver un lien vivant avec la Nature, Joanna Macy, Éditions Le souffle d’Or, 2008